Champions League : Pour l’OL, une elimination et tellement de frustration

Le rêve de l’Olympique Lyonnais in Ligue des Champions a pris fin mercredi soir, face au Bayern Munich (0-3). Les Allemands étaient plus forts, certes. Mais cette elimination s’accompagnera de beaucoup de frustration côté rhodanien. Concernant l’aventure qui vient de s’achever, bien sûr. Mais also au regard de la saison écoulée, et de celle qui vient sans compétition européenne.

«Ce n’est pas si mal». “Le Barça in avait pris 8”. Voilà certainly generates the phrases that the joueurs de l’Olympique Lyonnais n’auront passendrentendre tout de suite. Car mercredi soir, les Rhodaniens ont été eliminés by a Bayern evidenced by three talents, a supply tueur, more visibly pas au top physiquement et défensivement. Pas par le rouleau compresseur qui a étouffé Chelsea et humilié le FC Barcelone. Les hommes by Rudi Garcia ont eu les billes pour donner un tout autre visage à cette soirée finalement vite refroidie par ceux d’Hans Flick. Mais Memphis Depay et Karl Toko-Ekambi ont manqué de réussite d’une part, of qualité dans the finition d’une autre, pour permettre aux leurs d’ouvrir the score three tôt ou d’emballer the end of match.

Quelle frustration pour l’OL, au final. On ne peut pas s’empêcher de penser qu’avec les petits (ou gros) coups du destin que ont tourné en leur faveur face à Manchester City quatre jours plus tôt, l’histoire aurait été toute autre. Car malgré un score sans appel (3-0), cette demi-finale s’est jouée dans les détails. «On est tous sad, arriver là c’est très dura, mais on sort avec la tete haute, je suis très fier. On a respecté the jeu plan, mais pour battre une équipe comme ça il faut de la réussite. On est fier du groupe. Et sad ». Voilà comment Juninho resumes the sentiment of Gones after the final coup de sifflet, au micro from RMC Sport.

Et maintenant, une saison sans Europe… et avec des cadres en moins

Cette frustration, l’OL va devoir apprendre à vivre avec pendant un bon moment. Et pour d’autres raisons which cette end of parcours, which is going rapidly to be effected – also beautiful soit-elle – pour laisser sa place à d’other problems. For the premiere of 1997, the Jean-Michel Aulas club will be a European country in the prochaine season. Et c’est a very alarming finding for the OL which elimination face au favori de cette C1. Les pensionnaires du Groupama Stadium in front of the surfer sur ce Final 8 in a continental competition lors du prochain exercice. A veritable gâchis qui va avoir des conséquences. Le passé, et cette 7e place in Ligue 1 in addition to a group that is to montre tellement de qualité ces derniers jours, pourrait laisser beaucoup de regrets.

Sans Coupe d’Europe, l’OL goes naturellement devoir dégraisser. Et perdre certains de ses eléments les most importants, en regrettant de ne pas avoir fait mieux avec eux, à l’échelle d’une saison entière. Memphis Depay, Moussa Dembélé ou encore Houssem Aouar ont certainement I played l’un de leurs derniers matches, si ce n’est le dernier, avec Lyon. Maxence Caqueret, notamment, ou encore Bruno Guimaraes, même s’il a eu du mal depuis la reprise, sont maintenant de ceux qui éclairent vivement l’avenir des Gones. La parenthèse enchantée s’est refermée. A l’OL d’en ouvrir une nouvelle, in utilisant les riches enseignements de ce sejour Lisbon.